Les spectateurs deviennent des créateurs de théâtre. Du 28 septembre au 8 octobre, la deuxième édition de « Ragusa Behind the Curtain », le festival biennal consacré aux professions artistiques.
Des conférences, des ateliers, des concerts et des spectacles dans les rues et les monuments de Ragusa Ibla ont été organisés pour rendre hommage au grand Italo Calvino à l’occasion du centenaire de sa naissance. De nombreux invités, de Buttafuoco à Violante, de Bergonzoni à Rea.

Comment naît un son, un mot, un mouvement ? Et pourquoi enchante-t-elle le public et l’entraîne-t-elle dans la magie de la scène ? Pour répondre à ces questions, « Ragusa Behind the Curtain », la biennale des métiers d’art, conçue par Vicky DiQuattro, est née en 2021 et se relance aujourd’hui avec des défis encore plus importants : un spectacle peut-il naître, jour après jour, avec le public, puis être présenté en avant-première? C’est ce qui se passera dans le cadre splendide de la ville sicilienne pour le texte « Il calabrone e la farfalla » (Le bourdon et le papillon), dans une mise en scène de Walter Manfrè et une dramaturgie de Costanza DiQuattro, qui sera joué au Teatro Donnafugata, avec Giuseppe Ferlito et Maria Rita Schembari, sur une musique de Mario Incudine.

L’ensemble du festival exaltera les métiers de l’art et du théâtre, c’est-à-dire ceux de l’ombre, comme les scénographes, les machinistes, les costumiers, les maquilleurs, les protagonistes de l’événement où sont célébrés tous ceux qui travaillent à la création d’un spectacle, plus que le spectacle lui-même. Ce n’est pas une coïncidence si la deuxième édition de « Ragusa Behind the Curtain », qui revient à la fin de l’année, a été organisée par la Commission européenne. Du 28 septembre au 8 octobre à côté de Ragusa Ibla, renverse tous les mécanismes, en faisant un programme de spectacles « off » propreà donner à la place en coulissesl’ouverture des répétitions aux étudiants et au public, la création d’ateliers où les spectateurs peuvent s’essayer à la création concrète de spectacles. Des discussions, des ateliers, des rencontres et, bien sûr, de nombreuses représentations avec des artistes de niveau national, pour braquer les projecteurs sur le monde du théâtre à 360 degrés, ce théâtre qui communique et émeut, qui fascine et enchante le public.

Promu par l’association« Donnafugata 2000« , organisé par les directeurs artistiques Vicky DiQuattro et Costanza DiQuattro, avec les conseils culturels de Paolo Verri et les conseils organisationnels de Danila Confalonieri. et grâce au financement du ministère de la culture, au soutien du département du tourisme et des spectacles de la région sicilienne, du Libero Consorzio Comunale de Ragusa, de la municipalité de Ragusa et de Siae, ainsi qu’au patronage du ministère de l’éducation et de l’office régional des écoles de Sicile, le festival prend les spectateurs par la main et les emmène voir ce qui se passe dans les coulisses, comment les histoires sont construites, comment l’ordinaire de la vie quotidienne peut être transformé en représentations théâtrales, entre magie et mystère.

Cette deuxième édition du festival accueillera de nombreuses vedettes, des personnalités et des ensembles de premier plan, tels que l’humoriste et dramaturge Alessandro Bergonzoni, le directeur Gabriele Vacis, qui avec l’acteur Roberto Tarasco présentera « Prometheus Chained » et « Seven at Thebes », l’auteur-compositeur-interprète sicilien. Mario Incudine (concert itinérant le 7 octobre avec le groupe Ibla), le pianiste Danilo Rea (qui se produira le 8 octobre dans la latomie évocatrice de Cava Gonfalone), l’écrivain et journaliste Pietrangelo Buttafuoco avec l’auteur-compositeur-interprète Lello Analfino et l’acteur et conteur Salvo Piparo tous présents avec une merveilleuse transposition théâtrale et musicale de « Le loup et la lune » de Valentino Picone (mise en scène le 1er octobre). Il y aura des moments de danse théâtrale avec la Fondation Cirko Vertigo qui tiendront les spectateurs en haleine et le nez en l’air dans des représentations passionnantes et surprenantes avec les spectacles Vertigine di Giulietta (une production de blucinQue présentée lors de l’ouverture du festival le 28 septembre) et Fili Invisibili (une production du collectif 6tu). Les acteurs Blas Roca Rey et Monica Rogledi accompagnés au piano par Chika Nagata avec les « Fables » de Calvino et l’acteur Mario Perrotta avec « Come una specie di vertigine Il Nano, Calvino, la libertà ».

Le programme comprend également des réunions sur des sujets d’importance culturelle et sociale, du rôle de la démocratie à la programmation culturelle des villes, de la formation théâtrale à la contemporanéité, avec la participation de Luciano Violante, Paolo Verri, Fulvia Toscano, Michele Romano, Ester Bonafede, Fabio Granata, Gabriele Vacis, Vicky DiQuattro et Paolo Stratta.

Une fois de plus, la Sicile s’avère être l’endroit idéal pour accueillir des événements de grande culture qui peuvent également fasciner les touristes qui ont choisi de visiter les beautés que notre île est en mesure d’offrir », souligne-t-il. conseillère régionale Elvira Amata ajoutant que « cet événement crée un parcours culturel capable d’initier de nouvelles connexions et de faire interagir les spectateurs ».

Cette édition de« Ragusa Behind the Curtain » rendra hommage à l’écrivain Italo Calvino, l’un des conteurs italiens les plus importants de la seconde moitié du XXe siècle, dont le centenaire de la naissance tombe cette année. La ville sera également « habillée » pour le festival, comme l’explique le maire de Raguse, Peppe Cassì: « Les espaces urbains touchés par le festival seront occupés par une installation de « lumières d’artistes » inspirée par l’un des livres les plus appréciés d’Italo Calvino : « Les villes invisibles ». Il sera merveilleux de voir de nombreux endroits de notre Raguse s’illuminer d’une nouvelle manière et de créer une grande fête partagée ». Les bannières luminescentes ont été conçues par l’artiste biroréaliste sicilien Paolo Amico, qui travaille avec succès depuis des années dans le pays et au-delà, et qui est connu pour sa capacité à tromper le spectateur avec ses néons dessinés au stylo à bille. Elles proviennent du projet « La città segreta » promu par la ville d’Ivrea et organisé en 2022-2023 par l’avocate Costanza Casali, qui, en tant que conseillère municipale, a supervisé les événements « Ivrea capitale italiana del libro ». Pour « Ragusa Behind the Curtain », l’installation a été repensée et adaptée à l’espace urbain dans l’idée de représenter un moment d’attractivité supplémentaire avec le spectacle « Invisible Threads – Calvino 100 » prévu pour le 29 septembre. Pour les directrices artistiques Vicky et Costanza DiQuattro, « le festival, dans cette deuxième édition, appelle les spectateurs-citoyens à un rôle actif, celui de la « co-création » avec les artistes. L’objectif est de créer non pas pour, mais avec le public, en élargissant l’audience non pas avec des projets plus faciles, mais plus partagés. Le programme impliquera des institutions culturelles nationales de premier plan telles que la Fondazione Istituto Dramma Antico, la Cirko Vertigo Foundation, NaxosLegge et la société PEM – Potenziali Evocati Multimediali. Un espace est également réservé aux jeunes élèves des écoles secondaires de la province de Raguse, auxquels des moments spécifiques sont consacrés. Le programme du festival, qui s’adresse tout particulièrement au jeune et très jeune public, est disponible en ligne à l’adresse www.teatrodonnafugata.it et sur tous les canaux sociaux, en étroite collaboration avec les écoles de la région. Plusieurs soutiens privés ont également soutenu le festival : Banca Agricola Popolare di Ragusa, Villa San Giorgio, Randstad, Regran, ST Sergio Tumino, Marina Iblea, Cappello et Battaglia Assicurazioni, Reale Mutua agency of Ragusa, Argo Software et Rosso di Sicilia, Coop Gruppo Radenza.

1er septembre 2023

Lire aussi

Événements à venir

No event found!
Enjoy Barocco

GRATUIT
VOIR